L'aquarelle

 

C'est un médium qui permet un travail de longue haleine, tout aussi abouti qu'une oeuvre sur toile. Il fait cependant beaucoup plus appel à nos facultés d'observation et d'imagination, tout comme pour le dessin, le temps de travail est plus réflexif qu'effectif .

 

Une aquarelle peut être abordée de façon très différente en fonction des intentions de l'artiste. Ainsi la réalisation d'une oeuvre requiert étude et réflexion préalable, ainsi que plusieurs jours ou semaines de travail, selon le format, la technique et le sujet choisi. Le blanc et la lumière d'une aquarelle dépendent uniquement du papier, la conception de l'oeuvre et les étapes de travail doivent donc être imaginées et prévues à l'avance, cela permet également le choix du matériel le plus adapté à l'oeuvre que l'on souhaite réaliser.

 

Le papier doit être tendu, de préférence sur un chassis pour plus de confort et de maniabilité, il est alors possible de mouiller plus ou moins abondamment le papier :

- soit partiellement, pour un travail morcelé.

- soit entièrement, sur une seule face ou bien sur les deux (de façon à allonger le cycle de l'eau).

 

Le choix de la palette est également primordial, il peut parfois s'avérer difficile, les tests préalables sont fortement conseillés. Il faut apprendre à connaître les spécificités des pigments, les possibilités qu'ils nous offrent, par les réactions qu'ils peuvent avoir tant dans l'eau que lors des mélanges.